L'Algérie dans le roman noir

visuel conférence polar
Le mardi 18 février à 18:15

Deuxième volet du cycle de conférences sur Le polar:

En 1983, avec Meurtres pour mémoire, Didier Daeninckx met au coeur d'un roman noir des événements historiques et porte à la connaissance du public le massacre commis lors de la manifestation parisienne du 17 octobre 1961. Dès lors, la guerre d'Algérie et ses répercussions en métropole deviennent un sujet de roman noir, mais désormais, c'est aussi l'Histoire plus récente de l'Algérie qui s'invite dans le genre (la décennie noire des années 1990).

Comment le polar parle-t-il de ces moments de l'Histoire algérienne ? Quels auteurs (français et algériens) s'en emparent ? Avec quels enjeux ? Anissa Belhadjin (Université de Cergy) et Natacha Levet (Université de Limoges) évoqueront la manière dont le roman noir en France s'est emparé de ces moments de l'Histoire. En présence également de François Muratet, qui a signé, entre autres, deux romans ayant trait à la guerre d'Algérie.

Bibliographie :

- Attia Maurice, Alger la Noire, Actes Sud, Babel Noir, 2006

- Belaïd Lakhdar, Sérail Killers, Gallimard, Série Noire, 2000

- Cantaloube Thomas, Requiem pour une République, Gallimard, Série Noire, 2019

- Daeninckx Didier, Meurtres pour mémoire, Gallimard, Série Noire, 1983

- Meddi Adlène, 1994, Rivages Noir, 2018

- Muratet François, Le Pied-Rouge, Le Serpent à Plumes, Serpent Noir, 2001

- Muratet François, Tu dormiras quand tu seras mort, Joëlle Losfeld, 2018

- Paulin Frédéric, La guerre est une ruse, Agullo, 2018

- Tiab Ahmed, Adieu Oran, Éditions de l'Aube, 2019

- Zamponi Francis, Mon colonel, Actes Sud, Babel Noir, 1999

Catégorie
Conférence / Rencontre
Conditions d'accès
Dans la limite des places disponibles
Tarif
Gratuit